L’API d’Instagram change
et ce n’est pas qu’une mauvaise nouvelle
pour les agences.

Ce qu’il faut savoir sur le changement de l’API Graph Instagram

Les agences ont été prises au dépourvu par l’annonce récente d’Instagram sur les modifications de l’API à venir le 11 décembre 2018. Chaque marque active sur Instagram sera impactée par ces modifications. Il est donc important de comprendre le contexte, les modifications et vos options pour continuer à interagir. avec votre public cible.
Découvrez ce qui change, ce que cela signifie pour votre agence.

Le changement le plus important à venir en décembre 2018 est la suppression d’une grande partie des médias publics.

La suppression du point de terminaison des médias publics signifie que les agences ne peuvent plus accéder librement au contenu public des hashtags de leurs publics. Seuls les publications @mentionnant le compte commercial seront accessibles, uniquement si le compte commercial est loggé dans une plateforme d’UGC (type OuiBeat). Après le 11 décembre 2018, toutes les campagnes UGC devront inclure un @mention sur Instagram de la marque.

Changements récents de l’API d’Instagram

Une première série de modifications a été apportée en juillet dernier. Ces dernières modifications de l’API ont déjà un impact sur les agences:

• Suppression de l’analyse des followers et des Likes
Avec ce changement, les agences ne peuvent plus vérifier le nombre de « J’aime » reçues par une publication ni les relations suivies.

• Limite de récupération du moteur d’écoute
Instagram a réduit le nombre de fois qu’une application tierce connectée à son API peut écouter à 200 appels par heure, au lieu de 5 000 par heure.

• Suppression de données personnellement identifiables
Les tiers n’ont plus accès aux données personnelles des profils Instagram, tels que l’avatar, la bio, le nombre de followers, le nombre de publications et le nom.

• Suppression des commentaires publics
Les tiers ne peuvent pas publier sur Instagram avec cette mise à jour.

Comment ces changements affectent votre agence ?

Comme mentionné ci-dessus, ces modifications affectent directement les campagnes UGC. À partir du 11 décembre, votre agence devra inciter les utilisateurs à inclure le compte de votre marque via @mention, au lieu d’un hashtag, et devra connecter le compte Instagram de ses clients dans des applications certifiées (type OuiBeat) auprès de la nouvelle API Graph Business d’Instagram.

Par exemple, si votre marque était Coca Cola et que vous dirigiez une campagne dont le hashtag était #ShareACoke, vos abonnés devraient inclure @CocaCola et #ShareACoke pour que vous puissiez accéder à ce contenu. En amont vous devrez connecter le compte Instagram @CocaCola à l’application OuiBeat dans le back office.

Pour encourager vos utilisateurs à @mentionner votre marque, communiquez-en l’importance dans les campagnes à venir et indiquez clairement qu’ils doivent inclure un @mention pour participer. Faites en sorte que @mentions occupe une plus grande part de votre présence sur Instagram pour analyser les meilleurs comportements.

Twitter ne change pour le moment pas son API et laisse ouvert l’accès

Ce qui se cache derrière les modifications de l’API Instagram

Depuis que Cambridge Analytica a utilisé l’API de Facebook pour manipuler les élections de 2016, Facebook fait face à de nombreuses critiques et à des appels en faveur de la protection de la vie privée des utilisateurs.
En raison de la controverse, les propriétés appartenant à Facebook, comme Instagram, sont confrontées à des modifications de l’API qui limitent la quantité d’informations personnelles accessibles aux applications tierces et nécessitent à ces mêmes applications d’être désormais certifiées.

En particulier, la limite d’écoute réduit la capacité des sources illégitimes à utiliser et à collecter de grandes quantités de données utilisateur au fil du temps. Ces modifications empêchent ainsi les robots de générer des faux Likes ou de créer des profils fictifs sur Facebook & Instagram.

Vous vous posez des questions sur l’évolution de vos campagnes d’UGC Marketing, discutons-en !